Le chinchard, notre très apprécié ature, connaît bien des difficultés au niveau mondial...

Les scientifiques estiment que les stocks de chinchards sont passés de 30 millions de tonnes à moins de 3 millions en vingt ans. Après avoir épuisé d'autres océans, les plus gros chalutiers du monde se rendent désormais à la limite de l'Antarctique et se livrent à une concurrence féroce pour mettre la main sur ce qui reste.

Lire un article complet  ; et un autre.

Comme chaque année, nous voici dans la période de reproduction de quelques espèces, qui sont donc interdites à la pêche et collecte, comme le Service de la Pêche nous le rappelle  : Du 1er novembre 2011 au 31 janvier 2012, il est interdit de pêcher, de détenir, de transporter, de commercialiser et de consommer nos langoustes, crabes verts, cigales de mer, varo, chevrettes et nato. Pour les chevrettes et nato, cette interdiction s’étend jusqu’au 29 février 2012.  
Téléchargez un dépliant sur le Rahui, en pdf

LEs enfants attentifs aux histoires du lagon et de MooreaL'association se félicite du nombre important d'enfants qui ont pu être sensibilisés aux questions lagonaires et environnementales.

En effet,  depuis deux ans, au travers d'un partenariat avec les écoles, toutes les classes de CM2 ont pu être rencontrées.

(Voir des photos d'ateliers lors des classes de mer) 

(Voir des photos de Mayotte)DE nombreux ateliers de travail

Membre depuis l'an dernier du Forum des Gestionnaires d'Aires Marines Protégées de France et outremers, l'Association PGEM de Moorea s'est rendu au 10èmes rencontres du Forum d'Octobre 2011, suite à l'invitation de l'Agence Nationale des Aires Marines Protégées, représentée en Polynésie par la très active Sophie-Dorothée Duron. 

Lee Rurua, Présidente de l'Association PGEM, et Dom Leoture, chargé de mission, ont pu, au long de nombreux ateliers techniques, de rencontres annexes et sorties de terrain, bénéficier de l'expérience de gestionnaires oeuvrant à la protection, à la gestion et au développement durable d'aires marines aux caractéristiques trés variées mais aux problématiques similaires, certaines ayant des moyens humains et matériels considérables, pour des résultats effectifs attestant une réelle volonté politique et une concertation réussie avec les usagers.

Au cours de ses rencontres, l'association à pu se rendre compte de la notoriété internationale du PGEM de Moorea, contrastant toutefois avec le manque de moyens dont elle dispose.

Désireuse d'aider la Polynésie Française à combler son retard, l'association PGEM  met en oeuvre un certain nombre de plans d'actions, en particulier grâce au soutien des élus de Moorea qui ont montré le désir d'organiser des sous-comités dans leurs sections de commune, afin de faire participer la population aux prises de décisions concernant le lagon qui l'entoure.

Toute personne désirant participer à ses sous-commissions et faire connaître son opinion peut d'ailleurs se manifester auprès de la Présidente de l'Association PGEM, Lee Rurua, au 74 03 34

Réunion d'information des pasteurs et diacres protestants de Moorea.

 

Rudolph Toromona, le policier municipal délégué au PGEM par la commune de Moorea-Maiao, à présenté le 6 Août 2011 un historique et des informations sur le PGEM, devant une assemblée attentive de diacres et pasteurs protestants de tout Moorea.

Il a pu répondre, ainsi que des membres de l'association présents pour l'occasion, à de nombreuses interrogations sur le PGEM.

Au vu de l'accueil positif des informations, il est certain que ces hommes de foi sauront transmettre la compréhension du besoin de protection, gestion et partage du lagon.

Sous-catégories