Restitution des enquêtes sur les organisations de la société civileSuite à une demande du gouvernement pour bénéficier de financements du FED, la commission européenne à mandaté une étude permettant de faire une cartographie de la société civile de Polynésie française, en particulier des acteurs non étatiques (ANE), des organisations et associations bénéficiant à la collectivité, ainsi que les relations avec les autorités locales pour la prise de décisions et la mise oeuvre de projets de société.

L'association a ainsi reçu fin Juin 2013 la visite de Marie-Thérèsee Mayoux, venue questioner sur ces sujets. Une occasion appréciée de faire connaître les difficultés liées à la gestion de notre lagon et les problématiques de financements et implication du gouvernement dans cette législation qu'elle a mis en place.
Une première réunion de restitution a eu lieu : d'après le bilan des deux enquêteurs, la très grande majorité des associations ici se créent et travaillent sur des vrais problèmes, contrairement à beaucoup de pays où elles servent de façades à des capteurs de fonds. C'est donc très positif, même si une des raisons de l'implication associative est lié au manque de résolution de problèmes par les services concernés.
 
La possibilité s'offre maintenant aux organisations de la société civile de bénéficier du soutien direct de fonds extérieurs d'organismes oeuvrant sur des problématiques similaires à l'échelle mondiale. Cet argent disponible peut aider à résoudre de vrais problèmes sur le terrain, quand bien même ils sont ignorés et n'apparaissent pas dans les priorités d'un agenda politique local...